La situation a été vite maîtrisée par la Protection civile


La situation a été vite maîtrisée par la Protection civile

10 August 2014

published by www.liberte-algerie.com


Algeria — La wilaya de Tizi Ouzou a enregistré, hier, quatre nouveaux départs d’incendie sans ampleur et qui ont été donc vite maîtrisés par les unités de la Protection civile qui sont intervenues rapidement sur les lieux à l’effet de les circonscrire.

Trois de ces incendies ont été enregistrés dans la région de Draâ El-Mizan, et le quatrième dans la région d’Azeffoun, a-t-on appris auprès de la Protection civile.

Selon la même source, les trois premiers incendies ont été enregistrés près des villages Imlikchene, dans la commune de M’kira, Ikhoukrène dans la localité de Draâ El-Mizan et à Aït Rahmoun dans la commune d’Aït Yahia Moussa. Ces incendies se sont déclarés dans des forêts de chênes-lièges et d’oliviers. En début d’après-midi, l’incendie d’Aït Rahmoun qui s’est propagé sur 2 hectares, a été éteint alors que les deux autres, sans gravité, étaient en cours d’extinction. Celui d’Azeffoun était, selon les précisions de la Protection civile, un feu de broussailles qui s’est déclaré près du village Boumessaoud et que les sapeurs-pompiers, qui sont intervenus aussitôt signalé, n’ont pas laissé se propager jusqu’à atteindre les massifs boisés.

S’agissant des départs de feu enregistrés vendredi dans 7 communes de la wilaya de Tizi Ouzou, à savoir Iflissen, Azazga, Tizi Ghenif, Bouzeguène, Idjeur, Yakourène et Aghribs, la situation a fini par être maîtrisée à la fin de la journée, a expliqué un responsable de la Protection civile. Tous les départs de feu qui se sont déclarés durant la journée caniculaire de vendredi ont été circonscrits.

Il est à souligner que c’est la première fois depuis le début de cette saison estivale que la wilaya de Tizi Ouzou enregistre un nombre aussi important de départs de feu que celui enregistré vendredi. Une situation à laquelle il fallait s’attendre, en raison de la hausse vertigineuse des températures annoncée depuis déjà plusieurs jours, mais qui demeure, jusque-là, très loin de la situation catastrophique enregistrée durant les deux saisons estivales de 2012 et 2013.

Pour rappel, c’est plus particulièrement durant l’été 2012 que la wilaya de Tizi Ouzou a enregistré le pic le plus important en matière de feux de forêt et, bien entendu, de dégâts occasionnés. Le couvert végétal en général, et l’olivier en particulier – plus d’un million – n’ont jamais été aussi ravagés auparavant.

La situation était d’une telle gravité que l’APW avait, à l’époque, convoqué une session extraordinaire sur les feux de forêt. Une session à la suite de laquelle le gouvernement avait été sollicité pour un plan Marshall qui permettra l’indemnisation des agriculteurs et la reconstitution du couvert végétal détruit.

Depuis cette catastrophe, les autorités ont été amenées à revoir leur copie en matière de lutte contre les incendies. Ainsi, la Protection civile a été dotée de moyens supplémentaires qui lui permettent aujourd’hui d’être très efficace sur le terrain et la Direction des forêts qui a renforcé ses moyens de détection d’incendie et qui a multiplié ses efforts d’ouverture de pistes agricoles a fortement contribué à la facilitation des interventions.

Ce qui permet aujourd’hui cette maîtrise plus rapide des incendies juste à leur départ.
 


Print Friendly, PDF & Email
WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien