Saison estivale : Intoxications, noyades, feux de forêt… : L’autre visage de l’été

Saison estivale : Intoxications, noyades, feux de forêt… : L’autre visage de l’été

25 July 2008

published by www.elmoudjahid.com


Algeria — La saison estivale, reste pour beaucoup synonyme d’évasion qui permet de recharger les batteries après onze mois de labeur et de privation. En fait, cette saison qui se veut aussi une période de transition avant d’entamer la rentrée sociale, est surtout perçue comme une occasion pour satisfaire les besoins exprimés, durant toute l’année, en matière de repos. Mais l’été n’est pas seulement voyages et découverte de nouveaux horizons, des soirées prolongées ou encore profiter des bienfaits de la grande bleue, c’est aussi la période de tous les dangers. En effet, l’été se distingue, par rapport aux autres saisons par des incendies dont la chaleur est souvent à l’origine. A vrai dire, si ce dernier est incontestablement lié à la détente, il n’en demeure pas moins que des catastrophes sont évitées de justesse durant la saison estivale.

Noyades, incendies de forêts, intoxications alimentaires, envenimations scorpioniques sont des questions récurrentes qui refont surface durant la période des chaleurs. Négligence, manque d’hygiène, ajoutés à la hausse de la température, sont autant de facteurs déclenchants. Faut-t-il dire que la consommation de glaces et de sandwichs, préparés souvent à la hâte et dans des conditions qui ne respectent nullement les conditions d’hygiène, le non respect des consignes des agents de la Protection civile ou carrément les baignades dans des plages interdites à la baignade alourdissent chaque année le bilan des victimes qui se chiffre, en pareille période à des centaines de personnes. Les services des urgences des hôpitaux, tout comme les cabinets médicaux du secteur privé ne désemplissent pas, enregistrant ainsi des taux de fréquentation jamais égalés, durant les autres périodes de l’année pour cause d’ingurgitation de produits douteux. L’on estime, en effet, que près de 50% des cas d’intoxication alimentaire sont provoqués par la consommation de crèmes glacées et de pâtisseries et 30 % par les viandes rouges, aliments très prisés en été.

Selon une enquête réalisée récemment par la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche auprès d’une centaine de ménages, 238 des personnes questionnées ont affirmé avoir fait des intoxications, soit 59,5% de l’effectif ayant fait l’objet de l’enquête en question. Cette étude fait ressortir aussi que 71 parmi eux, ont dû consulter un médecin, 34 soumis à un arrêt de travail et 113 ont acheté des médicaments. Cette dernière précise également qu’une personne sur trois a consulté chez un médecin et deux personnes sur trois ont eu recours à l’automédication.

S’agissant des feux de forêts, autre plaie de l’été, l’on dénombrera, cette année, depuis l’ouverture de la saison estivale, 308 foyers d’incendie, soit une moyenne de 6,41 foyers par jour, déclarés. Ces derniers sont dus, pour la plupart, à la négligence et à la hausse de la température.

La grande bleue, elle aussi, fait des victimes parmi les estivants. Chaque année plus d’une centaine de décès, par noyade, sont signalés par les services de la Protection civile.

L’été qui rime avec farniente reste une saison redoutée de par les risques qu’il engendre, d’où l’intérêt d’être vigilant pour mieux profiter des plaisirs de l’été.


Print Friendly, PDF & Email
WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien