Trois pompiers trouvent la mort à Ramatuelle

Trois pompiers trouvent la mort à Ramatuelle

15 August 2006

published by www.lefigaro.fr


Saint-Tropez, France — Les trois soldats du feu mobilisés contre l’incendie de forêt qui a touché la presqu’île de Saint-Tropez ont été tués mardi midi dans la chute de leur véhicule dans un ravin. Un autre sapeur-pompier a été blessé dans l’accident. Nicolas Sarkozy a fait part de sa «grande émotion».

Aux premières heures du jour, les quatre pompiers volontaires avaient pris la relève de leurs collègues qui venaient de passer la nuit dans la presqu’île de Saint-Tropez, menacée par un incendie. Pour une raison indéterminée, leur camion a basculé et effectué plusieurs tonneaux dans un ravin profond d’une centaine de mètres alors que les pompiers regagnaient leur base en fin de matinée. L’accident s’est produit à trois kilomètres de la sortie nord de La-Garde-Freinet, sur la départementale 558, une route particulièrement sinueuse et étroite. Deux des quatre pompiers, restés coincés dans la cabine, ont été tués sur le coup. Deux autres ont été éjectés puis transférés en urgence à l’hôpital. L’un d’entre eux est mort des suites de ces blessures.

Le préfet du Var, Pierre Dartout, s’est rendu sur place en compagnie du directeur départemental des services incendie. Le ministre de l’Intérieur a quant à lui fait part de sa « grande émotion » et a rendu hommage à « toute la famille des hommes qui luttent contre les incendies ». Les gendarmes ont ouvert une enquête, sous l’autorité du parquet de Draguignan, sur les circonstances de cet accident.

Les corps de l’adjudant volontaire François Gillet, un ambulancier de 47 ans, marié et père de deux enfants de 20 et 15 ans, du sergent volontaire Alain Abad, 42 ans, chauffeur-livreur, père de trois fillettes de 11, 8 et 5 ans, ainsi que du pompier volontaire Jonathan Vella, 21 ans, célibataire, devraient venir reposer dans une chapelle ardente à Puget-Ville.

L’incendie a épargné les luxueuses villas

L’incendie de Ramatuelle, qui avait débuté vers 16 heures lundi, avait été « fixé » le soir même puis complètement maîtrisé mardi à 8 heures. Plus de 56 hectares de pinède ont été détruits. Par mesure de sécurité, les pompiers avaient fait évacuer lundi près de 4.000 personnes, ce qui a plongé dans le chaos la presqu’île de Saint-Tropez, bondée en ce week-end du 15 août. Toutes les personnes avaient été autorisées à réintégrer leurs résidences dans la soirée.

Sur cette presqu’île truffée de demeures de personnalités et d’artistes, comme celle du producteur de disques Eddie Barclay, mort en 2005, de Juliette Gréco, de Pierre Arditi ou de l’ancien capitaine de l’équipe de France de football Marcel Dessailly, les dégâts sur les habitations ont été très limités.

Ce quartier se trouve au cœur du site naturel classé des Trois Caps – Lardier, Taillat et Camarat -, propriété du Conservatoire du littoral. Avec 1.200 hectares de vignes et de forêts, le site est inscrit au réseau Natura 2000 dont l’objectif est de préserver la diversité biologique de l’Union européenne. Le maire de Ramatuelle, Roland Bruno, s’est dit mardi dans l’incapacité d’évaluer les conséquences sur la faune et la flore. « Cela aurait pu être dramatique sans l’intervention rapide des sapeurs-pompiers », a-t-il toutefois précisé.


 

Print Friendly, PDF & Email
WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien