Un gigantesque incendie en Amazonie bolivienne sous contrôle

Un gigantesque incendie en Amazonie bolivienne sous contrôle

24 September 2005

published by www.tsr.ch


RIBERALTA – Le gigantesque incendie qui a ravagé en deux semaines 150 000 hectares et couté la vie à quatre enfants dans l’Amazonie bolivienne était contrôlé à 90 % vendredi soir. Mais les secours restaient très vigilants face au risque dereprise.

Les flammes ont arrêté leur progression et “subsistent seulement quelques foyers”, a expliqué le colonel Harol Romero, qui lutte depuis une semaine contre le feu à la tête de son bataillon. Les spécialistes sont convaincus que le vent peut rallumer les braises à tout moment et que seul la pluie pourra écarter définitivement tout risque de nouveaux départs de feu.

Quatre enfants de moins de deux ans sont morts étouffés par la fumée dans la commune isolée de San Antonio et sept autres seraient dans un état désespérés, a annoncé la sous-préfecture de Riberalta. Le gouvernement n’a pas encore évalué le montant des dommages de ce gigantesque incendie qui a fait disparaître des millions d’arbres commercialisables ainsi que des centaines d’hectares de cultures.

D’énormes colonnes de fumée ont obscurci le ciel sur les 600 000 km2 des provinces déshéritées de Pando et Beni au nord de la Bolivie qui ont été déclarées “zones de désastre et d’urgence nationale” par le président de la République Eduardo Rodriguez. Dans la région d’el Carmen, proche de Riberalta, on pouvait encore apercevoir des incendies en plusieurs points de cette forêt sèche, si vulnérable aux flammes.

A 4O kms de Riberalta, le village de Candelaria a été ravagé par le sinistre. Une vingtaine de familles vivaient là dans une dizaine de cabanes en bois recouvertes de palmes de Motacu. Des paysans pauvres, indigènes Chacobos et Chamas fouillent encore les décombres calcinés. 


Back

Print Friendly, PDF & Email
WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien