Maniema : 6 000 personnes sans abris à cause des feux de forêt

Maniema : 6 000 personnes sans abris à cause des feux de forêt

26 August 2015

published bywww.radiookapi.net


Democrati Republic of Congo — Environ 6 000 personnes sont sans abris dans le territoire de Kabambare au Maniema à cause de l’incendie de mille maisons occasionné par des feux de brousse enregistrés depuis une semaine dans la région. Le rapport rédigé par la Commission diocésaine Ressources naturelles du diocèse de Kasongo envoyé lundi 24 août à Ocha indique que ces incendies n’ont fait aucun mort.

Les derniers incendies ont été enregistrés lundi. Entre 11 heures et 15 heures, plus de 400 maisons sont parties en fumée à cause des feux de brousse.

A en croire la société civile locale, les villages touchés sont :

  • Kurungwa
  • Kitambala
  • Mwangundu
  • Abimba
  • Migejo
  • Kasesa
  • Silanda
  • Kayembe
  • Mupeni
  • Kopakopa

L’abbé Alexis Ndalimbuzi, directeur de la Commission diocésaine ressources naturelles du diocèse de Kasongo, affirme que les personnes sinistrées sont dépourvues de tout.

Les ménages frappés par ce drame ont trouvé refuge dans des églises, des écoles ou des familles d’accueil des villages environnants.

34 maisons prennent feu à Bukavu

Trente-quatre maisons ont pris feu lundi 24 août en fin d’après-midi au quartier Nyamugo à Bukavu. Le bourgmestre adjoint de la commune Kadutu où s’est produit l’incendie parlait lundi dans la soirée de plus de 200 personnes sans abri.

Certaines sources sur place estiment qu’il est difficile pour le moment de déterminer le nombre exact des maisons et familles affectées par l’incendie dont l’origine demeure inconnue.

Le maire de la ville indique simplement que ces maisons sont construites en planches dans un quartier dont l’accès est compliqué par la promiscuité. Le camion anti-incendie n’a pas réussi à arriver au lieu du sinistre.

Aucun mort n’a été enregistré. Le maire promet cependant de donner plus de précisions après sa visite sur place.

Des sources locales indiquent que dans la confusion qui régnait pendant l’incendie, des badauds ont profité de la situation pour voler des biens.

Les victimes ont passé la nuit à la belle étoile, alors que les habitants du quartier s’activaient jusque tard la nuit pour éteindre le feu.

Certains services de l’Etat sont actuellement sur place pour faire l’inventaire des dégâts matériels et estimer les besoins des sinistrés.


WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien